.

Le soroche, le mal d'altitude, n'est pas obligatoire !

Le soroche, le mal d'altitude, n'est pas obligatoire !

Actualités 0Commentaires

Le mal de l’altitude,  aussi appelé « le Soroche », qu'est ce que c'est ?

Au-delà de 2500 mètres, vous ressentirez peut-être le mal d’altitude. Une demi-journée vous sera nécessaire pour vous adapter. Durant les premiers jours, évitez les efforts prolongés, buvez beaucoup d’eau et mangez léger. Pour atténuer les effets, vous pouvez prendre du glucose du sucre ou bien une infusion de maté de coca. Pour les personnes plus sensibles, n’hésitez pas consulter votre médecin généraliste.

En altitude, l’oxygène se faisant rare, les globules rouges ne peuvent oxygéner le sang normalement. Le meilleur traitement est de prendre du repos, de s’acclimater et de boire beaucoup d’eau ( l’altitude provoque une rétention d’eau qui entraîne les maux de tête).

Ecoutez votre corps, prenez votre temps les premiers jours et buvez un maximum d’eau. Le mate de coca peut faire l’affaire et n’est absolument pas de la cocaïne mais plutôt une infusion locale utilisée pour lutter contre le Soroche depuis des centaines d’années. Si vous désirez vous abstenir de boire cette infusion, vous pouvez toujours prendre des granulés homéopathiques (coca 9 ch) quelques jours avant d'aller au Pérou, puis pendant votre séjour en altitude. Les fumeurs devront diminuer leur quantité de cigarettes. Quand à l’alcool, il faudra se passer d’apéritif les premiers soirs.

Évitez la nourriture riche en graisse et favorisez des repas légers.

Répondre

*
**Non publié
*Site url with http://
*